07/05/2016 Article dans les DNA - En Catalogne française

Après la Catalogne espagnole et Cambrils l’année dernière, le bus et la remorque à vélos du CVNM se sont arrêtés cette fois-ci peu après Perpignan, non loin de la frontière espagnole en Catalogne française, au Village Vacances Azureva d’Argelès-sur-Mer.
 

Ce village avec sa magnifique piscine à débordement, sa grande salle de spectacle, son bar, son grand restaurant… a servi de lieu de séjour idyllique une semaine durant au groupe de 45 participants. 
 
Le programme a pu être entièrement respecté : tous les jours vélo et visite de cette magnifique région au climat méditerranéen et au soleil omniprésent. Grâce notamment à la tramontane, ce vent assez froid et soufflant parfois assez violemment, mais épargnant sans doute les cyclos de la pluie et des mauvaises conditions météo sévissant un peu partout en France.
 
Une demi-douzaine de cols
 
Dimanche, après une nuit passée dans le bus, les cyclistes s’élancèrent dès l’après-midi en direction de l’Espagne par la sublime route côtière et ses corniches toutes en lacets avec des points de vue à couper le souffle sur la grande bleue au sommet de chaque montée. Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer et Cerbère n’ont plus de secret pour eux.
 
Changement de décor avec les randonnées un peu plus longues dans l’arrière-pays catalan dans les monts des Albères ou encore dans le vignoble du Fitou ou des Corbières, au Nord de Perpignan.
 
Une demi-douzaine de cols, la montée vers le hameau de Fontcouverte, ou celle menant à Castelnou, remarquable village médiéval, furent escaladés à un bon rythme par des participants déjà très en jambes pour la plupart !
 
Les habitants et rares touristes des villes et villages traversés, saluèrent cet imposant peloton de près d’une trentaine de cyclos aux maillots rouges et jaunes marqués « Alsace » et « Mertzwiller ».
 
La découverte de la région
 
Le groupe a été le plus souvent guidé par Gérard Ketterer, président du club et organisateur de ce voyage avec l’aide précieuse des membres du comité. Les parcours effectués ont été gracieusement mis à disposition par Yvon Piermantier du vélo club des Albères d’Argelès. Pour la grande sortie vélo avec paniers repas ainsi que pour la sortie précédente, les cyclos ont pu apprécier la gentillesse et la connaissance du terrain d’un guide local, également membre du vélo club des Albères d’Argelès-sur-Mer, Jean-Pascal Canivet.
 
Les accompagnateurs n’ont pas chômé non plus. Ils ont participé assidûment aux activités proposées par le village vacances : initiation et balade en gyropode segway, visite des chapelles Saint-Laurent et Notre Dame de Vie, du Château de Valmy, marché d’Argelès en petit train ainsi qu’aux marches organisées par Claudine De Hatten en matinée.
 
Les après-midi étaient consacrés à la découverte de la région en bus. Jean-Marc, le chauffeur, emmena notamment la joyeuse troupe à la découverte du Grand Site de l’Anse de Paulilles, une ancienne fabrique de dynamite Nobel situé sur un ancien hameau de Port-Vendres, à Villefranche-de-Conflent, village médiéval fortifié par Vauban, classé parmi les plus beaux villages de France et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008 et, non loin de là, aux spectaculaires grottes des Canalettes.
 
Un des moments forts de cette sortie était assurément la journée sans vélo consacrée à la visite de Carcassonne.
 
La sortie à la Jonquera, en Espagne, était surtout mise à profit par les amatrices de shopping.
 
Les soirées n’étaient pas en reste avec beaucoup d’ambiance grâce à un programme de choix concocté par l’équipe d’animatrices et d’animateurs d’Azureva.
 
Fracture de l’omoplate
 
Au final, « le bilan des cyclos est positif avec près de 520 km parcourus, assortis d’un dénivelé d’un peu plus de 4 000 m », se félicite Gérard Ketterer. Seul bémol : la chute de Jean-Marie Dehon dans la descente vers Cerbère le premier jour ayant nécessité l’intervention des pompiers et son évacuation vers l’hôpital de Perpignan. Une fracture de l’omoplate le tiendra éloigné des routes quelques semaines.
 
Pas le temps de souffler : les cyclos des Vosges du nord sont actuellement en toute pour Liège !